Appel au rejet massif des élections illégitimes du 12 décembre 2019



Aux quatre coins du pays et à travers le monde, nous sommes des millions d’Algériens à réclamer, avec pacifisme et constance le départ du régime au pouvoir et l’instauration d’un nouveau régime démocratique qui consacre l’État de droit et la souveraineté populaire.


Depuis la convocation du corps électoral le 15 septembre dernier, nous sommes des millions d’Algériens à descendre dans les rues pour exiger avec force et détermination la non tenue des élections illégitimes du 12 décembre que le régime souhaite organiser contre la volonté populaire.


Ces élections ne sont ni libres, ni indépendantes. Le peuple algérien ne veut pas participer à une énième mascarade électorale par laquelle ce régime finissant, mais toujours au pouvoir, tente de se recycler.


Comment peut-on participer à un tel rendez-vous électoral dans un contexte où la justice est un « appareil d’État » au service du régime, où la presse est muselée, où les détenus d’opinion se comptent par centaines, où les citoyens engagés dans le mouvement populaire sont emprisonnés, où la fraude est une pratique admise et où les candidats sont tous des membres du régime ? Comment peut-on participer à des élections alors que les conditions juridiques, administratives et politiques ne sont pas réunies ?


Le régime mise sur les élections du 12 décembre comme ultime bouée de sauvetage. Il croit que la stratégie du “passage en force” et la politique de la répression et de l’arbitraire menée contre les citoyens engagés dans le mouvement populaire sont des moyens efficaces pour fragiliser le Hirak. Il se trompe sur tous les plans.


Le peuple algérien poursuivra sa longue quête vers la liberté, la justice et la dignité au prix de tous les sacrifices. Le retour à l’avant 22 février est impossible. Le peuple algérien en a fait une « question d’honneur », un serment historique pour sauver le pays d’un régime mafieux, corrompu et autoritaire.


  • Le mouvement IBTYKAR appelle les Algériennes et les Algériens à rejeter par tous les moyens pacifiques la tenue des élections présidentielles et illégitimes, programmées par le régime en date du 12 décembre 2019.

  • Nous appelons les acteurs de la société civile et la classe politique à unir nos efforts pour refuser pacifiquement l’organisation d’un rendez-vous électoral condamné d’avance, et à unir nos forces pour appuyer le mouvement populaire par des actions concrètes.

  • Nous appelons toutes les forces vives du pays à organiser au niveau local, régional et national des actions citoyennes pacifiques de protestation pour condamner la tenue d’un tel processus.

Le mouvement populaire a démontré au fil des neuf dernier mois qu’il avait les ressources intellectuelles, politiques et humaines pour contrer toutes les tentatives de maintien du régime. Pour cela, soyons unis autour du mot d’ordre du mouvement populaire: «Pas d’élections tant que le régime est au pouvoir ».


Mouvement IBTYKAR

Alger 5 décembre 2019


25 vues
  • Noir Icône YouTube
  • Noir Facebook Icône
  • Noir Twitter Icon
  • Noir Icône Instagram

© IBTYKAR 2018