COMMUNIQUÉ : "Soyons à la hauteur des enjeux de la crise sanitaire"





L’Algérie fait face à une crise sanitaire grave. La pandémie du Coronavirus (COVID-19) ne cesse de progresser à travers le pays. Le virus a contaminé une centaine de personnes et a tué une dizaine de citoyens. À chaque jour, cette pandémie va davantage mettre sous tension un système de santé sinistré, incapable de protéger la santé des citoyens.


Pour l’instant, le régime au pouvoir n’a pas adopté une stratégie claire pour lutter contre le virus. Les mesures de prévention et les actions annoncées sont insuffisantes pour faire face à la sévérité de la crise. Elles sont même parfois incohérentes. Pour autant, l’incapacité du régime à faire face à l’épidémie n’est pas surprise. Ce régime n’a ni la légitimité, ni la compétence requises pour prendre des décisions efficaces et communiquer de manière transparente avec le peuple algérien.


S’ajoute à cela une gestion chaotique de la santé publique. Les investissements dans le secteur de la santé ont été insuffisants, mal gérés ou détournés. Les professionnels de santé tirent la sonnette d’alarme : les infrastructures hospitalières sont dégradées, l’équipement médical manquant, et le matériel de protection comme les gants, les masques et les bavettes en rupture.


Nous, Mouvement IBTYKAR, rappelons au régime en place qu’il porte la responsabilité morale des conséquences graves de sa mauvaise gestion de la crise sanitaire. Nous considérons que le peuple algérien est armé de son civisme et de sa capacité d’auto-organisation, dans le même état d’esprit affiché depuis le 22 février 2019, pour faire face à la pandémie.

Afin de traverser cette épreuve, dans les semaines et les mois à venir, les mots clés sont : discipline, solidarité et engagement citoyen. Conscients des dangers encourus, les Algériennes et les Algériens seront appelés à être des acteurs proactifs de la lutte contre la pandémie en adoptant strictement les gestes préventifs recommandés, la distanciation sociale et le respect des consignes sanitaires.

La nécessité de suspendre toute forme de rassemblement invite les citoyennes et citoyens engagés dans le mouvement populaire du 22 février à trouver des alternatives innovantes aux marches hebdomadaires. Le Hirak a prouvé qu’il est une lame de fond citoyenne qui oeuvre pour une Algérie meilleure : les campagnes de sensibilisation menées par les étudiants et les médecins bénévoles et la mobilisation synchronisée aux fenêtres et aux balcons, sont des preuves de sa capacité à mobiliser conscience, intelligence collective, et énergies positives au service de la lutte contre la pandémie.


C’est de cette solidarité et de cet engagement citoyen dont l’Algérie a tant besoin pour traverser cette épreuve. Soyons à la hauteur des enjeux de cette crise sanitaire.


Mouvement IBTYKAR

20 mars 2020




22 vues
  • Noir Icône YouTube
  • Noir Facebook Icône
  • Noir Twitter Icon
  • Noir Icône Instagram

© IBTYKAR 2018